JS

À la rencontre de Nicolas, référent de la Tribu JavaScript chez NeoLynk !

  • 0 Comment
  • 11 juin 2018

La passion de Nicolas pour le web débute lorsque sa soeur aînée revient à la maison avec un livre “Mon premier site web” pour développer un site web avec quelques bases d’HTML et de CSS. Nous sommes en 1997, Lycos va chercher la page et Mark Zuckerberg a 13 ans.

Il était une fois l’HTML 4.0… Le premier site publié par celui qui est maintenant le référent JavaScript à NeoLynk, est un site pour une association de conteurs d’histoires à laquelle sa mère participait. Pour surfer sur cette nouvelle passion, le petit Nicolas se lance dans des études pour devenir développeur web.

Il participe en 2007 à son premier projet client, le développement du site de l’émission Fort Boyard. La Boule roulait encore des mécaniques et le Père Fouras était déjà centenaire.

Pendant son expérience à France Télévision, Nicolas se construit une solide base de connaissances sur le JavaScript. Au cours des différents projets menés, notamment la création du Player FTV, il suit les nombreuses évolutions du langage et son affection devient totale pour le JavaScript.

Pour lui, qui n’a jamais su dessiner, la programmation est une manière de pouvoir exprimer sa créativité. Ce qu’il ressent lorsqu’il crée un algorithme est comparable à un peintre, à un auteur de contes pour enfants… “Un artiste sommeille en chacun de nous” (1).
Et pour lui, tout comme pour un artiste, le plus difficile dans le métier de développeur est de comprendre les autres et se faire comprendre des autres.

Ses conseils aux futurs diplômés

Nicolas. Etre développeur ne veut pas dire tout connaître car de toute façon il y aura constamment des évolutions. Ce qu’il faut, c’est trouver les choses qui nous motivent et se spécialiser sur un périmètre, rester curieux et écouter ce qu’il se fait.

La différence entre un bon et un mauvais développeur ? Quand un mauvais développeur code il y a des bugs, quand un bon développeur code… il y a des bugs mais c’est un bon développeur… :p
Plus sérieusement, on reconnaît un bon développeur par sa capacité à se remettre en question et par sa grande rigueur. “Un artiste, c’est comme un tableau, il n’a de valeur que celle qu’il exige. “ (2)

Le contexte de sa mission, les Tribus technologiques de NeoLynk… Nicolas revient sur ce qu’il fait, sur ce qu’il est et sur ce qu’il sera…

interview Referent JavaScript NeoLynk

NeoLynk. Quel est le contexte de ton projet actuel ?

Nicolas. Je suis en mission pour un assureur français pour lequel je travaille sur le développement d’une application. Elle permettra aux experts de suivre leurs rendez-vous et de rédiger leurs rapports lors de leurs tournées d’expertise.

NeoLynk. Quelle est la problématique de ton client ?

Nicolas. Le client souhaitait simplifier le travail de ses experts et améliorer leur efficacité avec la mise à disposition des informations utiles pour la rédaction de leurs rapports lors de leurs tournées.

NeoLynk. Quel est ton rôle dans ce projet ?

Nicolas. Dans cette mission je suis Tech-Lead, je guide et accompagne l’équipe sur la mise en place des meilleures pratiques pour l’organisation du projet et l’amélioration de la base de code.

NeoLynk. Comment la méthode Agile est-elle mise en place dans ce projet ?

Nicolas. Cela fait maintenant deux semaines que j’ai commencé la mission. L’équipe a quelques lacunes et n’est pas encore assez autonome dans la réalisation de ce projet.
Je vais donc également prendre un rôle proche de celui de Scrum Master afin de mettre en place les bonnes pratiques permettant une plus grande efficacité et autonomie de l’équipe dans ce projet.

« Les Tribus vont permettre aux NeoLynkers de mieux se connaître en partageant des moments de convivialité et d’apprentissage. »

NeoLynk. En plus de ta mission, tu es également référent de la Tribu JavaScript à NeoLynk, peux-tu nous en dire un peu plus ?

Nicolas. J’ai accepté d’être le référent de cette Tribu car j’aime partager mes connaissances et je suis passionné par le JavaScript. D’autre part, je suis trés motivé pour être moteur de cette Tribu qui sera aussi un très bon moyen d’apprendre des autres.

NeoLynk. A quoi vont servir ces Tribus ?

Nicolas. La constitution de nos Tribus JS, PHP, JVM et Agile vont permettre aux NeoLynkers de mieux se connaître en partageant des moments de convivialité et d’apprentissage.

NeoLynk. Comment l’émulation autour de ta Tribu JavaScript va se matérialiser ?

Nicolas. Nous allons participer à des Meetup, organiser des sessions pour partager des idées pouvant mener à des projets développés en interne et échanger sur du retour d’expérience ou sur de la veille technologique.

NeoLynk. Concernant cette veille comment te tiens-tu au courant des avancées technologiques ?

Nicolas. Depuis longtemps, je suis le site linuxfr.org car il y a beaucoup d’articles sur les technologies web.

Il y aussi le blog de Tristant NITOT, le fondateur de l’association Mozilla Europe. Son blog est plein d’articles permettant de se forger une bonne culture web.

LaQuadrature.net, est également un site permettant d’être informé des dernières tendances d’Internet.

D’autre part, j’utilise également Mastodon, un Twitter décentralisé et moins fréquenté mais plus pointu techniquement pour de la veille sur les technologies du web. Sur ce réseau, je suis notamment Alexander SCHMIDT @Bloggerschmidt qui partage beaucoup d’informations sur le langage JavaScript avec du retour d’expérience sur les projets et une bonne veille technologique.

Retour vers le futur !

NeoLynk. Sur la techno JavaScript, quel a été le fait le plus marquant de l’année écoulée ?

Nicolas. Ces derniers temps, l’émergence de Redux et de Vue.js qui proposent une combinaison élégante et simple permettant une architecture applicative performante et innovante m’ont marquées.

Malgré le chamboulement d’Angular avec la version 2 et les suivantes, ses évolutions n’ont pas abouti à une élégance et une simplicité égale à l’association de Redux et Vue.js.

Il y a aussi les Progressive Web Apps et les Service Worker qui permettent d’avoir des applications consultables offline et qui sont donc adaptées à des situations mobile avec des connexions fluctuantes.

NeoLynk. Concernant l’avenir, que souhaites-tu faire dans 5 ans professionnellement parlant ?

Nicolas. Je souhaite toujours être développeur JavaScript mais aussi approfondir mes connaissances sur Go! qui est un langage développé par Google.
Ce langage me semble relativement proche du JavaScript au niveau de sa syntaxe et a des avantages majeur pour faire du back end ou de l’outil de développement.

Ses autres avantages sont sa performance, son côté multi plateforme (exécutable avec le même code sur mac, linux…) et un concept de programmation innovant.

NeoLynk. Sur le JavaScript quelles évolutions attends-tu le plus ?

Nicolas. Je parlerais plus d’une avancée sur le web de manière générale avec l’arrivée de la technologie de la Blockchain qui pourrait permettre entre autre de réduire l’hégémonie des mastodontes du web les GAFA et diminuer les possibilités de censure de la liberté d’expression. Cette techno laisse également envisager une alternative au business model dominant du web: la gratuité financée par la pub et les données personnelles.

NeoLynk. Dans quel domaine souhaites-tu voir cette technologie à l’oeuvre ?

Nicolas. J’aimerais voir à l’oeuvre cette technologie dans le domaine politique et sociale.
Cette technologie permettra d’organiser des votes électroniques et d’avoir une meilleure contractualisation des échanges entre les gens.

Pour mieux connaitre Nicolas

Le meilleur cadeau à lui faire ? Lui laisser du temps pour coder
Son plat préféré ? Les pâtes
Son passe temps préféré ? Coder !
La meilleure blague de dev que l’ai entendu ? 10 catégories de personne: ceux qui lisent le binaire et les autres.

Interview referent JavaScript(1) Citation de Raoul Vaneigem ; L’Ère des créateurs (2002)
(2) Citation de Henri Salvador ; La joie de vivre (2011)