JVM

À la rencontre d’Himanshu, référent de la Tribu JVM chez NeoLynk !

  • 0 Comment
  • 16 octobre 2018

Beret fixé sur la tête et baguette sous le bras, lorsque Himanshu arrive à 21 ans en France les stéréotypes tombent ! Après 8h30 d’avion en provenance de New Delhi, l’étudiant de l’époque rejoint l’Ecole Polytech de Nantes dans le cadre d’un stage de recherche de 3 mois. Son adaptation à la culture française est rapide, son stage est une réussite et la suite de son parcours croustillante !

Pour valider son diplôme Himanshu retourne en Inde mais en repart aussi vite ! L’obtention d’une bourse lui permet de poursuivre ses études à l’étranger.

Pour son Master, il choisit donc la facilité et rejoint un pays anglophone… Non pas du tout ! A la recherche de challenges (et d’une 206 blanche ?) notre jeune étudiant avale son aloo ke parathe, galette de pomme de terre indienne et revient en France, en région parisienne !
Nous sommes en 2011 Himanshu intègre l’Ecole d’ingénieurs ESIEE Paris et 1,2 milliards d’Indiens sont en liesse : le pays remporte le deuxième titre de champion du monde de cricket de son histoire.

Son appétence pour le web et le Java, ses conseils aux jeunes développeurs… Unse saakshaatkaar ! (1)

NeoLynk. Qu’est ce qui t’a donné envie de travailler dans le web ?

Himanshu. Petit, j’ai toujours voulu devenir ingénieur. A partir de mes 14 ans, j’étais beaucoup au cyber café avec mes amis, ce qui a nourri mon attrait pour internet.

NeoLynk. Te rappelles-tu du premier projet web que tu as développé ?

Himanshu. Mon premier projet était à Paris, en cours d’architecture de logiciel nous devions développer un site ecommerce pour diffuser des vidéos. Nous avons travaillé avec les architectes logiciel d’Atos ce qui a été une expérience très enrichissante pour moi !

NeoLynk. Comment as-tu choisi d’être consultant Java ?

Himanshu. Durant mon premier stage en France, j’ai manipulé du PHP, HTML/CSS mais je n’ai pas trouvé cela assez challengeant. Le Java qui permet efficacement de créer des systèmes distribués m’a beaucoup plus intéressé. De plus, pour créer des applications d’entreprise je devais utiliser Java EE qui était à l’époque le standard le plus utilisé.

NeoLynk. Où se trouve le plaisir dans le développement ?

Himanshu. Chaque nouveaux projets amènent de nouveaux problèmes et donc de nouveaux challenges. Il est impossible de stagner car la montée en compétences est obligatoire pour suivre les évolutions des langages.

Ses conseils aux futurs diplômés

L’école n’est pas forcément le meilleur endroit pour apprendre à maîtriser les technologies les plus récentes. Il est donc important de chercher par soi-même et aller plus loin que les cours qui apprennent uniquement les bases des langages. D’autre part, l’industrie change tellement vite qu’il faut donc dès son plus jeune âge développer ses aptitudes d’autoformation.

NeoLynk. Quelles sont les différences entre un bon et un mauvais développeur ?

Himanshu. Un bon développeur n’est pas quelqu’un qui connaît tout mais quelqu’un qui sait comment avancer sans rester bloqué, avec une force d’adaptation et une forte volonté d’évoluer !

NeoLynk. Qu’est-ce qui est le plus difficile dans ton métier de développeur ?

Himanshu. La lourdeur des processus ou un management “old school” peuvent bloquer les développeurs ou bien les frustrer. J’ai rencontré ces problèmes essentiellement avec des clients grands comptes.

NeoLynk. Quel est le projet sur lequel tu as travaillé dont tu es le plus fier ? Et pourquoi ?

Himanshu. Ma mission à PriceMinister a été très enrichissante. Le site a été créé en Java EE qui était le standard d’il y a au moins dix ans.
Ma mission consistait à transformer ce site monolithe, un seul serveur sur lequel repose toute l’application, en une architecture en Microservices. J’ai eu l’occasion d’évoluer sur une stack technique intéressante (la stack reactive) : Scala, Play, Akka, …

NeoLynk. En dehors de ses heures de travail, que fait un développeur ?

Himanshu. Le développeur idéal s’autoforme, il cherche sur le net des informations sur les nouvelles technologies, sur les nouveaux langages. Il fait des prototypes pour développer sa culture et pour proposer de nouvelles choses au client.
Il peut également participer aux projets Open Source pour la communauté.

2018 : Sa mission en tant que Data Ingénieur, les Tribus NeoLynk, …

NeoLynk. NeoLynk a été à ton écoute afin de trouver une mission cohérente avec tes choix de carrière et t’a accompagné pour l’obtention d’une certification. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

Himanshu. À mon arrivé à NeoLynk, je souhaitais évoluer dans une mission avec un environnement Scala ce qui a été possible grâce au projet PriceMinister. Je voulais également monter en compétence dans le domaine du Big Data et NeoLynk m’a accompagné en me programmant des formations et en me fournissant des livres sur ce sujet. Grâce à cette aide, j’ai pu préparer et obtenir la certification Databricks développeur Spark.

Cette formation me permet aujourd’hui, d’évoluer dans une mission cohérente avec mon objectif de carrière !

NeoLynk. Quel est le contexte de ta mission ?

Himanshu. Je suis Data Ingénieur pour une grande banque française, je développe les data pipelines pour vérifier la conformité du traitement des données financières. La stack technique est Scala, Spark, Hadoop, Kafka, Elasticsearch.

NeoLynk. Quelle est la problématique de ton client ?

Himanshu. Il existe plusieurs applications pour la banque de détail et les data pipelines doivent permettre de lire les flux de données, les contrôler, les transformer, vérifier leurs conformités pour ensuite matérialiser le flux des data sous la forme d’un dashboard, pour facilement les réutiliser.

NeoLynk. Quel est ton rôle dans ce projet ?

Himanshu. Mon rôle en tant que Data Ingénieur est donc de développer les data pipelines, c’est à dire de mettre en place les fonctions pour récupérer les données, les transformer, les contrôler, les vérifier et les stocker.

NeoLynk. Comment la méthode Agile est-elle mise en place dans ton projet ?

Himanshu. C’est une petite équipe Scrum de 4 personnes avec un Scrum Master et un Product Owner. Cela fait 2 semaines que j’ai intégré ce projet, je n’ai donc pas assez de recul pour avoir un regard critique sur l’organisation.

NeoLynk. Comment fais-tu de la veille sur les aspects technologiques ?

Himanshu. Toutes les technologies qui m’intéressent sont Open Source : Java, Scala, Big Data. Il y a donc toujours la possibilité de suivre les contributeurs sur ces technologies.

Je suis abonné aux mailing lists et aux comptes Twitter et LinkedIn qui abordent ces sujets. Cela me permet d’être au courant des nouveautés sur les technologies que je souhaite suivre.

« Pour les juniors comme pour les plus expérimentés, la Tribu JVM de NeoLynk permettra d’apprendre les uns des autres »

NeoLynk. Pourquoi as-tu accepté d’être le référent technique de notre Tribu JVM ?

Himanshu. Je souhaite apporter mes compétences et également bénéficier d’une veille collective.

NeoLynk. A quoi vont servir ces Tribus ?

Himanshu. Elles vont permettre à chacun d’avancer et pour les plus juniors de bénéficier du retour d’expérience des autres membres.

Elles vont également développer notre culture d’entreprise, en multipliant les rencontres entre les membres au travers de notre participation à des événements technologiques Open source, des conférences, des meet-up…

La diffusion de l’image de NeoLynk sera encore plus forte dans la communauté Open Source.

À titre personnel, je souhaite devenir un speaker lors de conférences sur les technologies Open Source. Animer une Tribu est un excellent moyen de s’exercer avant d’intervenir sur des événements incontournables de la communauté.

NeoLynk. Comment l’émulation autour de ta Tribu JVM va se matérialiser ?

Himanshu. Nous comptons sur la bonne volonté de chacun, grâce à cette Tribu nous échangerons sur les thématiques connexes au Java comme le machine learning et les data.

Pour les juniors comme pour les plus expérimentés, la Tribu Java de NeoLynk permettra d’apprendre les uns des autres en développant un esprit de partage à travers l’organisation de meet-up et de notre participation à d’autres événements technologiques.

L’avenir se prépare aujourd’hui !

NeoLynk. Dans 5 ans que veux-tu faire professionnellement parlant ?

Himanshu. Je souhaite renforcer mes compétences dans le domaine de la data et devenir développeur architecte data, devops.

NeoLynk. Quelle est l’avancée technologique que tu attends le plus ?

Himanshu. Je suis attentivement les avancées de SpaceX qui a pour objectif de transporter les gens sur Mars à horizon 2020. Je trouve ce projet très compliqué et très challengeant.

La deuxième chose que j’attends, c’est la fabrication de voitures autonomes qui pourraient fonctionner en Inde où le réseau urbain n’est pas aussi développé qu’en Europe.

NeoLynk. Sur la technologie Java quel a été l’événement le plus marquant de l’année passée ?

Himanshu. Sous Spark, la dernière version 2.2 sortie en 2017 facilite le traitement en temps réel des données. Cette technologie est intéressante notamment pour le Big Data, l’IOT, …

Il y a aussi la version 0.11 de Kafka sortie en 2017, cette évolution garantit la sémantique “exactly once” : c’est-à-dire que chaque message en Kafka est consommé seul et qu’une seule fois par les consommateurs ce qui n’était pas facile à assurer.

Pour finir, le Java 9 a intégré Reactive Streams qui permet de faire du streaming en temps réel. Et le temps réel est à la mode ! Les enjeux ont changé et traiter les données en microseconde devient un incontournable.

NeoLynk. Sur la technologie, Java quelles évolutions attends-tu le plus ?

Himanshu. J’attends essentiellement deux avancées :
Que le SBT (Simple Build Tool) devienne beaucoup plus rapide et que le Java permette une meilleure intégration du paradigme de programmation fonctionnelle.

Pour mieux connaître Himanshu

Le meilleure cadeau à te faire ? Un cookie USB pour que mon café reste chaud. Un mini frigo USB pour que ma cannette reste froide. Une casque musique anti bruit. Ou alors un t-shirt customisé avec mes technos préférés.
Ton plat préféré ? Quelque soit le plat vegan avec beaucoup de légumes, le café mon carburant pour développer.
Ton passe-temps préféré ? Le babyfoot, le ping pong et Netflix !
La meilleure blague de dev’ que tu es entendus ? « It’s been said that if you play a windows CD backwards, you will hear satanic chanting .. even worse if you play it forwards, it installs windows. »

(1) “Son interview” en Hindi