PHP

À la rencontre d’Alexandre, référent de la Tribu PHP chez NeoLynk et contributeur Drupal !

  • 0 Comment
  • 17 octobre 2018

À mi-chemin entre le bleu de l’herbe de la planète Namek et le violet de l’elePHPant, avec son Bac en poche, le jeune Alexandre se lance vers un BTS pour faire du Webdesign.

C’est en deuxième année que son Directeur d’études le pousse à trouver les sept boules de cristal en l’inscrivant, sans son avis, à la formation orientée développement.

interview alexandre mallet

Tortue Géniale avait décelé chez notre futur référent de la Tribu PHP une forte appétence et compréhension de l’algorithmie.

Pour Alexandre qui préférait au début travailler sur le design des sites, ce choix forcé l’aide aujourd’hui car l’algorithmie qu’il maîtrise, est la seule chose qui réunit tous les développeurs.

Son premier projet web ? Bien sûr en PHP. Au début un père informaticien pour le mettre sur les bons rails et ensuite beaucoup d’autoformation en copiant des bouts de code et en suivant l’ancêtre d’OpenClassrooms, le Siteduzero.

À 15 ans, Alexandre travail déjà sur son premier site web et y consacre beaucoup de temps. Pour se détendre il regarde des épisodes de son manga préféré, en V.O s’il vous plaît ! Quoi de plus normal lorsqu’on crée un site dédié à Dragon Ball ?!

contributeur Drupal

Sa vision du monde du développement, son rôle de consultant et de contributeur… Kamé Hamé Haaaaaaaaaa !!

NeoLynk. Comment as-tu choisi d’être consultant PHP ?

Alexandre. Le PHP était la technologie la plus privilégié en France pour faire des sites web je m’y suis donc mis sans vraiment le choisir.

J’ai ensuite découvert Drupal, pour ne plus le lâcher ! Une expérience douloureuse au début : la technologie nous a été imposée en deuxième année de BTS et il n’existait pas beaucoup de formations gratuites disponibles sur le net.

Je suis donc resté une semaine chez moi à sécher les cours pour commencer à comprendre ce CMS qui mêle la partie front et back. Et depuis, avec les années d’expériences je suis devenu contributeur Drupal il y a maintenant trois ans.

NeoLynk. Peux-tu nous en dire plus sur ton rôle de contributeur Drupal ?

Alexandre. Quand tu fais de l’Open Source tu dois penser à tous les cas d’un utilisateur, ce qui ajoute un degrés de complexité non négligeable.

D’autre part, tes paires t’imposent du pragmatisme dans ton code car tu t’adresses à des gens qui t’écoutent et donc il y a un devoir de sensibilisation pour coder proprement dès le début.

interview referent PHP

Ses conseils aux futurs diplômés

De manière générale chaque développeur doit respecter une certaine règle de conduite envers soi-même et envers les autres.

Il faut rester curieux, apprendre à chercher les informations et avoir un état d’esprit autodidact.

D’autre part, il faut éviter les mauvais travers de certains développeurs comme le syndrome du Super-héros. C’est lorsqu’un développeur souhaite protéger son code pour qu’on soit obligé de faire appel à lui. Il y a là, un problème de partage qui va à l’encontre du principe même de l’Open Source.

La notion de Clean code est aussi primordiale. Il ne faut pas écrire un code en lequel on ne croit pas : ne pas savoir pourquoi ça marche est dangereux. Il faut être sûr de soi et savoir expliquer son code.

La vélocité des technologies, Le Cours Florent et la méditation comme Son Goku

NeoLynk. Où se trouve le plaisir dans le développement ?

Alexandre. Le plaisir se trouve dans le partage ! Faire avancer les gens avec ce qu’on apprend. C’est l’économie de la connaissance : 1+1 = 3.

NeoLynk. Le plus difficile dans ton métier de développeur ?

Alexandre. La vélocité des technologies et la façon dont elles changent.
Par exemple : Entre la version 5 et 7 de PHP, treize ans se sont écoulés et il y a de très nombreuses évolutions entre ces 2 versions.
Il faut être prêt à se dire que tout ce qui est acquis peut être remis en question un jour.

NeoLynk. Quel est le projet sur lequel tu as travaillé dont tu es le plus fier ? Et pourquoi ?

Alexandre. Le projet qui m’a fait exploser en terme de niveau : le site du Cours Florent.

« Je m’y suis consacré pendant un mois y compris mes nuits car j’étais à l’époque auto-entrepreneur et je voulais absolument respecter les délais. »

Ce projet a été très formateur car j’ai dû mettre en place un site ecommerce pour faire des réservations de cours en m’occupant du développement ainsi que l’intégration, la mise en place des serveurs, intégration continue et de la recette.

NeoLynk. En dehors de ses heures de travail un développeur ça fait quoi ?

Alexandre. Je développe et je fais beaucoup d’Open source. Il y a aussi des moments de break : PS4 et la méditation qui m’aide à prendre du recul sur les situations.

Interview contributeur Drupal

Son rôle à NeoLynk, la Tribu PHP, son expérience dans les médias… Fuuuuuuuuusion !

NeoLynk. Quel est ton rôle à NeoLynk ?

Alexandre. J’anime une communauté Drupal au nom de NeoLynk avec des gens d’autres pays. Je me rends donc disponible pour participer, organiser des meetings et faire la promotion de NeoLynk sur des événements Drupal.

Je suis également en mission auprès d’un média incontournable en France.

Neolynk. Quelle est la problématique de ton client ?

Alexandre. Il y a un environnement technologique très hétérogène avec différentes versions de Symfony de 1 à 4 ainsi que du Drupal, Zend, React, Angular et Meteor JS.

Le but est de faire fonctionner toutes ces technologies ensemble. C’est un énorme challenge étant donné qu’il y a plus de 26 sites à gérer.

« 120 éditeurs peuvent éditer et sauvegarder en même temps. C’est une sorte de Google Docs mais en version site web : les seuls au monde à ma connaissance à le faire dans le cadre d’un site média. »

NeoLynk. Quel est ton rôle dans ce projet ?

Alexandre. C’est avant tout pour mon statut de contributeur Drupal 8 et pour mon expertise dans les médias que le client souhaite m’avoir à ses cotés.

Je travaille sur la refonte d’une brique maîtresse qui est en Symfony 4 et GraphQL. Et aussi sur la partie Meteor JS qui permet de faire de la connexion simultanée : 120 éditeurs peuvent éditer et sauvegarder en même temps. C’est une sorte de Google Docs mais en version site web : les seuls au monde à ma connaissance à le faire dans le cadre d’un site média.

NeoLynk. Comment la méthode Agile est-elle mise en place dans ton projet ?

Alexandre. La mise en place est limitée par la taille de l’équipe qui est importante.
De plus, les gens qui composent l’équipe ne sont pas issus du web et ne sont pas forcément convaincus par la méthode Agile et sa pertinence. C’est pourtant une méthode qui est à la base de success stories. La méthode Agile est visible au travers l’utilisation du Kanban.

« J’aimerais développer avec la Tribu des projets issus d’idées que nous avons pu avoir en commun. »

NeoLynk. Comment fais-tu ta veille technologique ?

Alexandre. En fonction des projets, je vais fouiller et échanger avec les développeurs front. Je suis également les comptes Drupal, Symfony et Zend sur Twitter.
Je consulte aussi régulièrement quelques blogs de freelance comme : https://happyculture.coop/blog et https://www.webomelette.com/

NeoLynk. Pourquoi as-tu accepté d’être le référent technique de notre Tribu PHP ?

Alexandre. Je souhaite que le partage de connaissances soit favorisé. Et aussi passer le flambeau pour la contribution Drupal afin de me libérer du temps pour travailler sur d’autres langages tel que Elixir ou le Machine Learning, GRAPHQL, DevOps.

NeoLynk. À quoi va servir cette Tribu PHP ?

Alexandre. C’est un incubateur d’idées.
J’aimerais développer avec la Tribu PHP des projets issus d’idées que nous avons pu avoir en commun.

Interview Alexandre Mallet

Son futur et celles des technos … Mirai e yōkoso ! (1)

NeoLynk. Dans 5 ans que veux-tu faire professionnellement parlant ?

Alexandre. Je souhaiterais travailler moins dans le code et plus sur des postes de conseil au niveau de la Direction technique : DSI ou Architecture.

NeoLynk. Quelles avancées technologiques attends-tu le plus ?

Alexandre. J’attends deux choses ! L’Intelligence Artificiel Algorithmique de très haut niveau qui imitera les neurones humains avec une vitesse de calcul très rapide. Déjà présent pour la programmation informatique avec par exemple les chatbots qui peuvent remplacer les standards.
Je suis attentivement TensorFlow qui est un framework qui permet de faire de l’intelligence artificielle.

« Le code est moins lent, la façon de coder est très moderne : la syntaxe a évolué. Et je trouve l’elePHPant très sympa ! »

L’autre chose est la blockchain et ses applications surtout dans le contexte des médias qui est un système très linéaire aujourd’hui. La blockchain permettra une diffusion plus direct des programmes car le fabricant pourra diffuser directement son contenu. Donc, plus de liberté et moins de piratage.
Les supports d’aujourd’hui permettent le piratage mais dans le cadre de la blockchain le hacker aura trop d’intermédiaires pour casser tout le système.

NeoLynk. Sur la technologie PHP quel a été le fait le plus marquant de l’année passée ?

Alexandre. Le PHP 7 tourne une vraie page dans le monde PHP. Il est plus rapide que Ruby qui est la référence en terme de rapidité. Le code est moins lent, la façon de coder est très moderne : la syntaxe a évolué. Et je trouve l’elePHPant très sympa !

Il est également important de parler de Drupal 8 : système qui était à la base un CMS et qui est devenu un CMF : Content Management Framework. C’est une usine à frameworks, un outil très puissant qui doit encore faire ses preuves.

Seul bémol, cette technologie a une courbe d’apprentissage décourageante. Sa complexité pour répondre à certains besoins est un frein.

NeoLynk. Sur la techno PHP quelles évolutions attends-tu le plus ?

Alexandre. Je souhaite qu’il y ait des progrès au niveau des protocoles. Le HTTP réalise une douce transition vers le HTTPS pour des raisons de performances et de sécurité.

Mais il faudra, bientôt, passer à une vitesse supérieur. Google réfléchit au sujet avec Brotly, un nouvel algorithme de compression pour un internet ultra rapide pour HTTP/3

Mieux connaître Son Alexandre Goku

Le meilleure cadeau à faire à un dev ? Un eléphant bleu PHP 7 : l’elePHPant.
Le plat préféré d’un dev ? Bière et pizza.
Le passe temps préféré d’un développeur ? Développer !
La meilleure blague de dev’ que tu es entendu ? Lorsqu’un dump(“mesCouil**s”) traine dans le code et que ton Lead Dev te dit : “Ne laisse pas traîner tes couil**s dans ton code !” 🤣

referent PHP

(1) Bienvenue dans le futur en Japonais