JS

DotJS 2019, l’événement le plus attendu par la communauté JavaScript !

  • 19 février 2020

Le 5 et 6 décembre 2019 a eu lieu le DotJS au Dock Pullman à Aubervilliers, au Nord de Paris.

Pour cette 8ème édition, ce sont près de 1500 développeurs qui étaient attendus chaque jour.

dotjs-1500-developpeurs

Nicolas, le référent de notre Tribu JavaScript, en faisait partie. Même si la grève des transports débutait le premier jour du DotJS, il n’aurait manqué cet événement pour rien au monde !

Pour cette édition, les conférences d’intervenants emblématiques étaient très attendues par la communauté JavaScript.

Le premier jour était dédié au front-end avec notamment l’intervention très attendue d’Evan You, créateur du framework Vue.js.

Le deuxième jour quant à lui nous plongeait au coeur du langage. Les organisateurs annonçaient que cette deuxième journée serait aussi orientée back-end mais très peu de talks ont abordé ce sujet.

DotJS : des keynotes sur le front

Cette année encore, le format et la qualité des conférences inspirées de TED ont séduit la majorité des participants.

Cette édition a couvert les sujets chauds du moment dans l’univers JavaScript. Lors du premier jour du DotJS, dédié au développement front, les participants attendaient des retours d’expérience sur un certain nombre de thèmes comme :

  • L’interface graphique
  • Les frameworks
  • Les navigateurs
  • Les outils de test

La keynote d’Evan You, créateur du framework Vue.js

Dans son talk « State of components », Evan You réalisait une rétrospective sur l’évolution des librairies de gestion de web components. En gros, il faisait un parallèle entre les différentes librairies Vue.js, React et Angular et comparait la manière dont elles avaient évolué.

Il a notamment mis en avant l’abandon du concept objet dans l’approche de développement. Il a aussi évoqué leur approche un peu plus fonctionnelle, avec de la composition plutôt que de la gestion. Le référent de notre Tribu JS attendait également de ce talk des informations sur Vue3.

La nouvelle version du framework Vue.js devrait sortir début 2020 !

La méthodologie de test abordée par Adrià Fontcuberta

Adrià Fontcuberta portait un regard intéressant sur le test dans son talk « The pragmatic front-end tester ». Il indique que le test est d’une certaine manière un utilisateur de notre application web, tout comme l’internaute est un utilisateur de notre application ou le développeur est un utilisateur de notre code.

Pendant ce talk, Adrià a présenté certaines des meilleures pratiques concernant ce qu’il faut tester, et aussi comment le tester. Il a mis en avant Testing Library, un outil permettant de réaliser des test simples et complets et qui encourage les bonnes pratiques de test.

« Le test ne doit pas être un nouvel utilisateur. »

L’objectif était de faire comprendre que le test ne doit pas être un troisième utilisateur car le comportement du test n’est pas proche de celui qu’aura l’utilisateur réel.

Le test doit représenter l’un des deux utilisateurs : soit le visiteur du site web, soit le développeur qui utilise une librairie. Il doit se mettre dans une de ces deux positions-là. S’il ne le fait pas, il se positionne de fait en tant que troisième utilisateur « inutile » car il n’existe que par lui-même.

En effet, cela ne sert à rien de développer quelque chose uniquement pour un test. Il y aurait alors trop de cas de figure à gérer. Le but est vraiment de se concentrer sur le comportement de l’utilisateur. Testing library est performant dans le sens où des fenêtres « help » mettent en avant les éléments axés utilisateur.

Serverless computing

Un thème est revenu plusieurs fois sur les deux jours du DotJS 2019 : les architectures Serverless.

Le principal avantage des architectures Serverless est la scalabilité. Avec ce nouveau mode de conception pas d’inquiétude si votre application doit supporter une forte évolution de trafic !

Un autre avantage de déployer son code dans le cloud est économique. L’économie s’explique par le fait que cette architecture ne facture que la quantité de ressources utilisées par l’application.

Les fournisseurs de cloud comme AWS, Microsoft Azure ou Google Cloud Platform, permettent pour un coût inférieur d’héberger, de tester avant son déploiement et de déployer son application.

Enfin, Il y a aussi un axe écologique à l’utilisation d’une architecture Serverless. Cela réduit le nombre de machines qui tournent pour rien, en utilisant uniquement celles qui sont utiles.

Le TC39 présent au DotJS 2019

Un autre thème important a été évoqué sur plusieurs talks durant le DotJS 2019 : le TC39. Qu’est ce que le TC39 (Technical Committee 39) ?

Il s’agit du comité chargé de standardiser le langage, de définir les évolutions du standard. Les membres s’occupent de tout le process :

  • Recueillir les demandes d’évolutions
  • Faire maturer, évoluer ces demandes
  • Définir ces évolutions en tant que standards
  • Intégrer les évolutions dans le JavaScript

C’est quelque chose d’important car particulier à la communauté JS. Le langage JavaScript est construit par ce comité qui est dynamique et très transparent.

Il est d’ailleurs possible de consulter les planning des réunions sur les sujets sur lesquels le comité travaille et les prochaines évolutions sur le Github : Ecma TC39.

Speakers au DotJS 2019

Retrouvez l’ensemble des vidéos des talks de l’édition 2019 du DotJS en cliquant ici.